25 avr. 2015

Mexique 06 - Tulum et Coba

Dernière étape, la plus au sud, de mon voyage... je voulais voir les quelques ruines d'importance de la région, celles de Tulum (qui se trouvent sur la côte) et celles de Coba (dont on peut encore grimper la plus haute structure!)
Toujours à l'affût d'un hôtel mémorable, j'ai opté pour le Harmony Glamping (combinaison très trendy de glamour + camping ) où il est possible de dormir dans une tente qui offre aussi le luxe d'une chambre "normale"... Bon, il n'y a évidemment pas de salle de bain à l'intérieur, mais le lit est hyper confortable, et la ventilation très efficace... une super expérience!


À quelques kilomètres du centre-ville de Tulum se trouvent les ruines d'une ancienne cité commerciale Maya, la seule de cette ampleur à se trouver si près de la mer (favorisant ainsi les échanges commerciaux avec les iles avoisinantes). Mettons que ça fait des belles photos!




Paola, de l'hôtel Harmony Glamping, m'a fortement recommandé de faire un tour organisé de la cité Maya de Coba, située à plus 40 kms au nord de Tulum. Je ne suis pas un fan de tours guidés, j'ai toujours l'impression de suivre comme un mouton un groupe de touristes mous et de voir les mêmes affaires que les millions de personnes qui sont passées avant moi... mais bon, comme c'était ma dernière journée de vacances, et que Paola était vraiment insistante (et charmante), je me suis laissé tenter, et je ne l'ai franchement pas regretté...
 Nous avions un groupe réduit, seulement 7 personnes, pour faire ce tour qui allait prendre toute la journée... je me suis rapidement lié d'amitié avec toute ma gang: une québécoise installée à Toronto, une chilienne pulpeuse, deux français d'origine algérienne et un vieux couple de mexicains... 
 On a commencé par visiter quelques cenotes peu connus, loins des circuits touristiques, dans lesquels nous nous sommes baignés sans se faire prier... l'eau douce des cenotes est toujours parfaitement tempérée et limpide... on devrait vraiment importer le concept au Québec... 


Le site Maya de Coba est vaste et on doit marcher un petit bout entre les attractions majeures... (on aimerait bien pouvoir trouver quelques cenotes en chemin pour se rafraichir). 
Le highlight de Coba, c'est la pyramide Nohoch Mul, que l'on peut escalader jusqu'au sommet, et qui offre une vue magnifique sur la forêt environnante... 



Quelques membres de notre groupe, Samanta (la charmante reine des "selfies"), Mohammed et Sidi, deux cousins français d'origine algérienne... (et moi derrière qui essaye de dire/faire quelque chose... )


   Pour ce voyage, je m'étais donné comme défi de parler le plus souvent possible en espagnol, question de pratiquer et de mettre à profit mes connaissances acquises depuis mon séjour en Espagne l'an dernier, et je dois dire fièrement que j'ai tenu promesse! Dès mon arrivée en sol mexicain, je n'ai parlé presqu'exclusivement en espagnol. ("Parler" est un bien grand mot, je dirais plutôt "mettre des mots ensemble")
 Le réflexe normal des mexicains quand ils entendent quelqu'un baragouiner dans leur langue est de passer tout de suite à l'anglais pour rendre les choses plus faciles, mais chaque fois, je tenais le coup et je continuais dans leur langue. Quand ils voient qu'on essaye fort, ils abandonnent et se montrent très coopératifs.
 Je pense que ça m'a permis de faire un voyage encore plus immersif, linguistiquement et culturellement parlant, et de vivre les choses autrement. Tout le plaisir d'apprendre une langue (et de voyager) se trouve là... J'ai adoré ça!

21 avr. 2015

Mexique 05 - Isla Mujeres et Cozumel

Retour vers une zone plus touristique pour ma dernière semaine de vacances: la Côté Atlantique et la Riviera Maya... 
 Je ne m'attendais pas à retrouver la même dynamique qu'à Holbox, sachant que Isla Mujeres est beaucoup plus accessible (à peine 30 mins de traversier de Cancun) et que plusieurs touristes viennent y passer la journée ou préfèrent même s'y loger plutôt que le long des plages de Cancun... 
L'ile reste quand même très agréable (encore plus en basse saison!) et ce fut vraiment le fun de me retrouver à nouveau sur les plages parfois désertes, me replonger dans l'eau chaude, et de faire le tour de l'ile en vélo... (ainsi que de regarder les matchs des séries LNH à la tv dans les bars, le soir!...)




Comme j'étais toujours en mode "ile", pourquoi ne pas me rendre directement après sur l'ile Cozumel, un peu plus au sud?
 L'ile est immense (environ 2 fois et demie l'Ile d'Orléans) mais étonnament, sans intérêts majeurs, autre que le centre-ville (San Miguel), port d'attache des plus gros bateaux de croisière des Antilles, et sa barrière de corail (la plus grande au monde), arrêt obligé pour tous les amateurs de plongée... Certification de plongeur en main depuis 13 ans, je me suis remis à l'eau après plusieurs années sans enfiler de costume de grenouille... c'était vraiment pas évident au début, mais ça m'a vraiment redonné la piqûre... 

 Journée suivante: location d'un scooter pour faire le tour de l'ile (ou mettons, la moitié, vu qu'il n'y a pas de route qui fait le tour au complet). Superbe vue sur la mer agitée et les côtes rocheuses pour une longue partie du trajet, mais étrangement désert... j'ai conduit ma mobylette sur la voie réservée aux cyclistes, totalement ignorée elle aussi... 




J'ai un peu sympathisé avec le propriétaire de l'hôtel Caribo, Jorge, qui m'a demandé de lui écrire une courte appréciation sur le site "booking.com"... il m'a même pris en photo pour l'ajouter à  sa page d'accueil... 
C'est-tu pas vendeur ça? 



19 avr. 2015

Mexique 04 - Campeche

Campeche est une ville coloniale que j'avais vraiment envie de voir depuis que j'étais tombé sur sa description en préparant mon voyage... Le vieux quartier fortifié est très coloré, très calme, vraiment agréable à découvrir. Avoir peu d'attraits touristiques peut être un avantage, la ville ne perd pas de son charme et est prise d'assaut le soir par ses citoyens qui sortent prendre une crème glacée ou qui viennent voir le spectacle de son et lumière projeté sur la facade de l'hôtel de ville, le long de la place centrale...
 Une chose qu'on ne voit pas souvent dans les villes où la chaleur règne: une rue piétonnière (la calle 59) fermée à la circulation toute la journée et envahie le soir par les restaurants, bars et boutiques, dans une ambiance très "lounge"! 







Je n'avais pas rêvé, il y a bel et bien des congrégations de Mennonites dans la région de Campeche. D'origine allemande, ce sont comme des Amish, mais avec le droit d'utiliser une voiture, un téléphone et l'électricité (quand même plus pratique!)... ils ont quand même l'air de sortir tout droit d'un épisode de "Une petite maison dans la prairie"...


Petit coup de coeur de mon séjour à Campeche: l'Hotel-boutique Socaire qui, pour s'excuser d'être en rénovation, m'a upgradé en suite nuptiale, avec bain tourbillon extérieur! Mais j'ai plutôt profité de leur piscine!... on ne sait jamais totalement à quoi s'attendre quand on réserve un hôtel en ligne, mais celui-ci fait partie des belles surprises!



17 avr. 2015

Mexique 03 - Mérida et quelques Cenotes...

Présentée comme "la grande capitale" du Yucatan, c'est une ville vaste et un peu étouffante. Loin de la mer, pas de vent, des édifices très bas donc très difficile de trouver de l'ombre... en début d'après-midi, je longeais les murs comme une souris, pour essayer d'arrêter de suer. Mais j'avais prévu le coup, en réservant au très central hôtel Reforma, avec cour intérieure et piscine! 
La ville se parcourt bien mais certains quartiers sont si densément peuplés que j'avais l'impression de me retrouver à nouveau à Hong Kong! 
Mérida, comme Valladolid, est une bonne base pour explorer les attraits touristiques des environs. Je me suis lancé vers Cuzuma en banlieue de Mérida pour explorer ses 3 fameux Cenotes... Ce sont des puits naturels, habituellement d'eau douce, que l'on retrouve par milliers dans le Yucatan... certains sont spectaculaires, avec une profondeur de 30m, et dont l'eau est si limpide qu'on voit parfaitement le fond!
Inutile de dire qu'après avoir marché quelques kilomètres pour m'y rendre, la baignade fut mémorable!



14 avr. 2015

Mexique 02 - Valladolid et Chichen Itza

Impression de retour à la civilisation en me retrouvant à Valladolid, charmante petite ville coloniale située à 3h de route de Holbox. Satisfait de mon expérience dans un dortoir de Cancun, j'ai répété l'expérience pour me retrouver dans un dorm de 12 places... pour moi tout seul!... (c'est vraiment la basse saison!)
Pas énormément de choses à faire à Valladolid, mais c'est un bon point de départ pour visiter les nombreux Cenotes et ruines Maya des alentours, dont l'incontournable Chichen Itza...






Quand t'as la salsa dans le sang, tu bloques la place centrale à la circulation, tu fais jouer un band "live" et tu laisses le monde de tout âge danser dans les rues... belle ambiance de soirée!


Tous les guides le diront: il faut arriver tôt sur le site de Chichen Itza pour éviter les hordes de touristes qui arrivent de Cancun ou de la Riviera Maya! J'ai écouté ce conseil à la lettre et ils n'avaient pas tort, dès 11h, le site est envahi! Mais avant ça, c'est un vrai charme de se promener à travers les ruines de cette ancienne ville Maya, même si on ne peut plus trop s'approcher des monuments, qui sont tous clôturés... les visiteurs n'ont malheureusement pas la même liberté de mouvement qu'à Angkor Wat, au Cambodge, par exemple... mais je comprends qu'avec la quantité de touristes, il faut protéger le site le plus possible... 








12 avr. 2015

Mexique 01 - Cancun et Isla Holbox

J'ai hésité un peu avant de choisir le Mexique comme destination voyage. J'avais en tête son côté un peu trop touristique, ses attractions un peu trop accessibles à tous, son manque d'authenticité... j'avais l'image des grands "resorts" de Cancun, de la Riviera Maya, de Acapulco, et de ses miliers de gros touristes écrasés sur les plages... c'est correct pour une semaine, question de couper l'hiver en deux, mais pour ceux qui ont 3 semaines de vacances? Pas si sûr...
 Mon collègue Vincent partait justement pour une semaine à Isla Holbox, une petite ile isolée, à environ 3h de route de Cancun. Après avoir fait quelques recherches web, ça m'a tout de suite plu: peu touristique, seulement des chemins de terre sur lesquels roulent des golf carts et des mobylettes, pas de gros resorts, des petits hôtels pas chers, des plages immenses et de l'eau turquoise... 
  Ça existe encore, des endroits comme ça?? 
 Vol Québec-Cancun (direct, aller-retour) pour moins de 600$?... Ça n'en prenait pas plus pour me convaincre! On commencera par une semaine à Holbox et on verra après où le vent chaud me poussera! Mais l'idée d'explorer la région du Yucatan, pour ses ruines, ses villes coloniales, ses plages et sa température (caniculaire!) m'attirait beaucoup!


Arrivé à Cancun en début d'après-midi, je venais de manquer le dernier autobus en direction de Holbox. Il n'y en a que 2-3 par jour en partance du centre-ville de Cancun et autant à partir de l'aéroport, et étonnament, ils quittent tous avant 14h... mais c'est correct, ça faisait juste confirmer que l'endroit n'était pas suffisamment touristique pour pouvoir remplir un autobus à toutes les heures.
En fait, comme la grande majorité des vacanciers viennent au Mexique pour y passer 7-10 jours, c'est très peu justifié de se taper 3h de route pour se rendre à un endroit, alors qu'on a si peu de temps pour profiter pleinement de la plage, de son propre hôtel, et des attractions qui se trouvent à quelques kilomètres seulement...
 Isla Holbox souffre donc de son "isolement", mais je comptais bien aller souffrir avec elle... 

Question d'attraper le premier autobus le lendemain matin, je me suis pris une chambre dans un dortoir, au centre-ville de Cancun. 
Je ne me souvenais pas de ma dernière nuit dans une auberge de jeunesse, à partager une chambre remplie de lits à deux étages. L'image d'être entouré de jeunes backpackers bruyants et ronflants ne m'attirait pas trop, mais c'est surtout une occasion de rencontrer plein de monde. J'avais aussi envie de retrouver la "vibe" enivrante d'un voyage à budget réduit, de me sentir comme un étudiant qui décide de se payer un gros voyage avant de commencer l'université...  
Très agréablement surpris! L'Hostel El Corazon, situé à quelques minutes de la gare d'autobus, est pas cher, propre, avec une très agréable piscine, et des "roommates" très sympathiques, originaires du Mexique, des Pays-Bas et de l'Angleterre.
 À une température de 35 degrés, quand on arrive de Québec où il neigeait fortement le matin même, le premier contact avec l'eau chaude de la piscine est totalement surréaliste et jouissif!
 Le quartier de Cancun autour m'a aussi beaucoup surpris: beaucoup d'arbres, des belles rues calmes bordées de restaurants, et un marché ouvert en soirée, fréquenté seulement par des locaux, où je me suis installé pour bouffer mes premiers fajitas et boire ma première cerveza, pendant que jouait à tue-tête le dvd d'un spectacle de salsa... je n'aurais pas pensé qu'une halte obligée à Cancun aurait pu être aussi agréable!


Autobus confortable. Route très agréable. Holbox (qu'on prononce "hol-boche") est considérée comme une presqu'ile mais on doit quand même prendre le traversier à Chiquila pour s'y rendre. 
Sur place, aucun nom de rue, et il existe 3 hôtels sur l'ile qui portent le nom de "Golden Paradise Hotel"! (j'ai su plus tard qu'ils avaient tous le même propriétaire). J'ai été chanceux: celui le plus près du quai était le bon! 
Belle chambre spacieuse, salle de bain propre et privée, cuisinette partagée... j'ai su tout de suite que j'allais bien m'y plaire et qu'une semaine complète ne me paraîtrait pas trop longue!




 On fait vite le tour du mini centre-ville, mais il ne manque pas de bons restaurants ni de boutiques. 
J'ai été surpris de voir que la plupart des touristes ici sont d'origine mexicaine, ce qui confirmait que l'ile ne se trouve pas (encore) sur la liste des endroits courus par les vacanciers nord-américains... je me suis aussi rappelé qu'on était en fin de "Semana Santa", un congé férié très populaire chez les hispanophones (toujours aussi hyper-religieux, d'un côté comme de l'autre de l'Atlantique!). Plusieurs étaient donc venus ici pour profiter des vacances de Pâques... comme de raison: ça s'est peu à peu vidé en cours de semaine et le village, comme les plages, se sont retrouvés presque déserts... 
C'est une période qui marque aussi le début de la basse saison, qui s'étire pendant environ 2 mois avant le retour des visiteurs pour les vacances d'été. 
 Non mais, je suis-tu assez chanceux?
Malgré l'absence de clients, on ne sent pas du tout le harcèlement habituel (propre aux endroits touristiques) de la part des tenanciers de restaurants ou de boutiques de souvenirs... à croire que eux aussi étaient contents de prendre un peu de répit... 




La plage au versant nord est immense et s'étire sur des kilomètres. Quelques portions sont plus achalandées que d'autres, mais il suffit de marcher un peu plus loin pour se retrouver presque tout seul, sur du beau sable beige ou sur une plage recouverte presqu'entièrement de coquillages...





C'est quand on pense avoir atteint l'extrémité de la plage, à l'est, que le plus beau et le plus surprenant se présente: il est possible de s'avancer dans l'océan et continuer à marcher pendant des kilomètres avec de l'eau transparente jusqu'aux mollets, et ainsi rejoindre l'extrémité de la baie. 
J'ai fait souvent cette longue marche-là et je peux vous dire: on ne s'en tanne pas! C'est paradisiaque... 


Avec la plage, la baignade, les repas, la bière, les promenades en vélo, le temps passe étonnament vite... j'ai résisté à l'idée de prolonger mon séjour sur l'ile, en me disant que j'allais très certainement y retourner un jour, idéalement avant que tout le monde connaisse son existence, qu'on y construise un aéroport et qu'on y fasse pousser des gros "tout-inclus"!... alors n'en parlez pas trop, svp!!!

28 juin 2014

Valencia, pour bien terminer un voyage...

Après quelques semaines au Maroc, ça faisait du bien de s'arrêter un mois complet pour découvrir une nouvelle ville d'Espagne!... mouvementée, dynamique, ensoleillée, près de la plage... je pense qu'on a bien profité de Valence! 
Nous avons poursuivi notre pratique de l'espagnol en prenant quelques cours privés de conversation, et nous avons exploré la ville et ses environs sous toutes ses coutures.



Notre super appartement, situé dans le quartier artistique de Russafa... parfait petit pied à terre pour explorer la ville, malgré ses gros problèmes d'insonorisation... on pouvait entendre tout ce qui se passait dans la rue, jusqu'aux petites heures du matin. On se rappellera longtemps de la nuit de "las fallas", le 21 juin dernier, où notre rue fut bloquée et transformée en piste de danse jusqu'à 3h du matin (après un gros feu de joie pour débuter les festivités... on aurait pu se croire en pleine manifestation en ce jour de couronnement du nouveau roi d'Espagne)






Une des facettes inusitées de Valence: l'ancienne rivière "Turia", détournée et asséchée il y a plus de 50 ans à cause des nombreuses inondations qu'elle causait, pour être transformée en immense parc qui traverse maintenant la ville sur 15 kms.




La cité des Arts et des Sciences, située à l'embouchure de l'ancien fleuve Turia, est un impressionnant exercice d'architecture moderne qui abrite le musée des sciences et l'aquarium Oceanografic.




Le parc naturel d'Albufera, un peu au sud de Valence... une belle promenade en bicycle le long de la côte...


Le bio-parc de Valence. Un zoo aux allures de safari, admirablement emménagé en plein coeur de la ville. Malgré tout, on a trouvé un peu pénible de voir ces animaux habitués aux immensités des steppes africaines se retrouver en captivité sur un autre continent... on s'est promis que c'était le dernier zoo que nous allions visiter. La prochaine fois, on se déplacera nous-mêmes pour les voir dans leur habitat naturel!




Les environs de Valence méritent aussi le déplacement, nous avons loué une voiture pour un weekend en commençant par les magnifiques "natural springs" de Montanejos, à une centaine de kms au nord de Valence. 


Les "natural springs" de Montanejos



Plus populaire en ce chaud dimanche matin, la "Playa La Granadella" est une plage de galets située dans une petite crique au sud du village de Javea...


 Le mois de juin a passé à une vitesse folle... C'est aussi un peu surréaliste de savoir que notre aventure en Europe est maintenant terminée, 5 mois plus tard... Je pense que ça va nous prendre quelques mois de plus pour bien absorber et digérer les centaines de villes et sites visités depuis janvier. Aucun doute que ce voyage nous restera en tête encore très longtemps...