8 avr. 2008

Ma mouman à Hong Kong!




Je me dépêche pas mal de faire tout ce qui m’est possible de faire d’ici la fin de mon séjour à Hong Kong, dans deux semaines. Maudit que le temps a passé vite!! Et je profite maintenant du passage de ma mère à Hong Kong (en visite pour quelques jours, avant de partir en Chine pour deux semaines) pour faire aussi quelques trucs nouveaux. Je pense qu'elle n’aura pas trop perdu son temps, et n'aura pas pris le temps non plus de se remettre du décalage horaire, surtout pendant ce premier weekend, avec une température exceptionnellement chaude et humide.
Après un café tôt le samedi matin, on s'est poussé vers Stanley, un petit village de bord de mer tranquille ou on a liché quelques vitrines et trempé les pieds dans l’eau et le sable, sans trop se faire achaler… je savais qu’elle allait adorer, (surtout après avoir eu les pieds dans 5 mètres de neige depuis novembre à Québec!)
Au retour, un petit arrêt à Repulse Bay, un endroit plutôt chic et bien entretenu, et avec une plage immense et une eau trop invitante pour résister: me suis encore garroché dans les vagues en bobettes, devant des touristes chinois habillés jusqu’au cou, et à l'abri du soleil sous leur parapluie.
J’avais bien d’autres projets pour elle au programme le lendemain, mais je comprennais son attrait pour la plage et sa volonté d'y revenir passer quelques heures pour travailler sur son "suntan" ( les 28-30 degrés qui nous attendaient le dimanche suivant nous ont donné des belles couleurs).
Bien sûr, une telle plage est loin d’être représentative de Hong Kong, et surtout de la Chine continentale. Repulse Bay ressemble un peu à la Riviera Française, et je crois pas qu’on trouve beaucoup d’endroits semblables le long de la mer de Chine. Donc fallait en profiter!
On s’est ensuite dépêchés de revenir à la réalité, à HK Central, de prendre le traversier vers Tsim Sha Tsui, pour un thé au « Peninsula hotel », un reliquat du colonialisme qui encore gardé tout son lustre (ses musiciens qui jouent du classique au balcon, des serveurs aux gants blancs, et une courtoisie qu’on ne retrouve maintenant plus qu’au Wal-Mart de Ste-Hyacinthe. )

Comme ma mère vient tout juste d'avoir 60 ans, Josephine avait réservé une table dans un bon restaurant de Kowloon, et on s’est empiffré de plein de trucs de bon goût comme du canard rôti et des algues frites... (elle voulait rien savoir de la soupe de poisson ou d’un steak de crocodile... y en a qui savent pas apprécier les vraies affaires, que voulez-vous...)

1 commentaire:

Anika a dit...

Keep up the good work.