26 oct. 2009

Chung Yeung Festival

Congé férié, lundi dernier, à l'occasion du Chung Yeung Festival qui permet aux gens de sortir au cimetière et rendre visite à leurs ancêtres. La tradition encourage aussi tout le monde à se bouger et se rendre jusqu'au sommet d'une montagne pour y allumer un cierge (ce qui, chaque année, contribue à calciner de nombreux hectares de brousse)...
Inutile de vous dire que j'ai préféré m'abstenir de faire du hiking en ce beau lundi...
C'était pas dans mes plans de visiter un cimetière samedi dernier mais comme je me suis perdu en marchant sur la Wilson trail, j'ai abouti au "Permanent Chinese Cemetery" de Kowloon... Il y avait beaucoup de monde, mais comme le site est immense, on avait l'impression d'être tout seul...
Partout, des centaines de milliers de tombes, toutes cordées, avec une vue imprenable sur la Clear Water Bay Peninsula, les chanceux!
Bien sûr, tout se doit d'être Feng Shui: les tombes doivent être orientées vers le sud pour garantir une paix éternelle totale.

Le problème que posent les cimetières n'est pas nouveau. Même du temps de Mao, on encourageait la crémation à l'enterrement, pour réserver plutôt ces immenses espaces au développement urbain ou à l'agriculture. Vous imaginez qu'avec 9 millions de décès par année, on aurait vite fait de transformer en cimetières ce qu'il reste de forêts en Chine. Depuis peu, plusieurs régions de la Chine (dont celles de Beijing et Shanghai) ont littéralement banni l'enterrement.
Mais les traditions étant ce qu'elles sont, peu de gens concèdent à incinérer leurs morts et persistent à les enterrer (même si c'est maintenant illégal et sujet à de lourdes amendes.)
Car, selon la tradition, un être aimé "enterré" procurera la bonne fortune et la protection aux descendants... C'est pas rien!
S'en suit un marché noir assez macabre: puisque les corps doivent obligatoirement être incinérés, des membres de la famille achètent (pour environ 1700$can) des cadavres déterrés qu'il feront incinérer légalement (aux yeux des autorités, qui fournissent un reçu) en les faisant passer pour le corps de leur défunt, tandis qu'il réserveront au véritable corps un enterrement suivant les coutumes.
Le problème, c'est que les cadavres commençaient à manquer pour répondre à la demande croissante, alors certains trafiquants (corpse-selling gangs) ont décidé d'assassiner des sans-abris, des attardés mentaux et des personnes âgées seules, dont la disparition passerait inaperçue et ainsi les revendre sous forme de cadavres tous frais.
On peut dire que les chinois ont le sens des affaires!
Un tel réseau a récemment été démantelé et tous les responsables ont été condamnés à mort...
Ce qui est ironique, c'est que malgré le bannissement provenant des instances gouvernementales, des hauts placés n'hésitent pas à se construire de véritables mausolées et un secrétaire du parti communiste s'est même fait récemment construire (de son vivant) un tombeau de 1.6 hectare...
Juste pour foutre le bordel, je pense que je vais demander à me faire momifier...

1 commentaire:

Trigirl 2007 - Québec a dit...

Intéressant!
J'aime la première photo du cimetière vu de haut.
On dirait une pyramide avec une mini-muraille de Chine!!!