12 nov. 2006

PALMYRA

Sur le coup, je sentais que je venais de me faire avoir.
L'autobus m'avait laisse a 1 km du centre-ville de Palmyra, tout juste devant l'hotel Al-Fahri, et son sympathique proprio s'est aussitot empresse de m'accueillir pour me faire visiter ses chambres... j'ai lu plus tard dans mon guide Lonely Planet que ce procede constituait un des "scams" de la region, la compagnie d'autobus etant de meche avec le proprio de l'hotel pour y "dumper" des touristes...
Mais bon, chambre pas trop mal, et proximite du site, sans compter la presence de Karim et de Jenny (de Vancouver BC) qui allaient changer pas mal le cours prevu de mon sejour.
Comme tous deux avaient reserve un minibus pour un tour du site de Palmyra, je me suis joint a eux et j'ai passe en leur compagnie une journee exceptionnelle.
Je n'avais pas tellement pris le temps de lire sur les ruines de Palmyra, l'historique et tout, mais je savais que le lieu figurait parmi les incontournables de la Syrie... encore des ruines greco-romaines, me suis-je dit (deja blase, ou peut-etre encore sous le choc sur Krac des Chevaliers), mais celles-ci se sont averees hors du commun.
Le site de l'ancienne ville est immense... impossible ou presque d'en faire le tour en une seule journee, tellement vaste que les fouilles entamees par les francais il y a plus de 75 ans sont loin d'etre terminees. La richesse du lieu est fabuleuse et je ne savais plus ou donner du kodak. La ville fut une des plus importantes de son epoque, rivalisant meme avec Rome par son influence sur la region et sur le commerce. La Reine Zenobia s'attira les foudres de Rome par ses propres visions imperiales et la ville fut prise par les romains avant de perdre peu a peu son prestige et d'etre rasee par un tremblement de terre quelques centaines d'annees plus tard.
En redescendant d'une des nombreuses tours encore debout, nous avons eu la chance de rencontrer l'exceptionnel Dr Jack. Medecin francais, passionne d'archeologie, d'histoire et de voyages , il nous eclaira sur la signification de nombreuses ruines et accepta de poursuivre sa visite en notre compagnie.
Un petit vendeur de bijoux, une connaissance du Dr Jack, nous convia a une tasse de the chez lui, dans une petite piaule batie a meme le site de l'ancienne ville. Dr Jack venait regulierement voir cette famille et prodiguer quelques conseils a la mere qui semblait souffrir de divers maux.
J'ai immortalise sur pellicule l'incroyable moment ou le Dr Jack analyse la radiographie des poumons de cette femme, apres avoir parcouru l'electro-cardiogramme.
Ca m'a vraiment renverse.
Me trouver ici, en plein milieu de ruines syriennes, chez cette famille pauvre, et voir ce genereux docteur suggerer son diagnostic et quelques conseils alimentaires. J'ai trouve ca genial. Un vrai gentleman comme on n'en croise que trop peu, a l'ecoute, simple, cultive, interesse et interessant, une volonte de venir en aide a tous ceux qu'il croise sur son chemin... mais pas cette volonte religieuse d'un gars qui cherche a gagner son ciel, seulement la volonte de quelqu'un qui reconnait suffisamment son talent et ses competences pour en faire profiter aux gens qui en eprouvent simplement le besoin...
Comme le Dr logeait au meme hotel que nous, nous l'avons retrouve le soir meme pour un BBQ organise entre nouveaux amis, tout juste apres avoir assiste au coucher du soleil, du haut des remparts de la citadelle Qala'at ibn Maan.

2 commentaires:

Annie-Cat a dit...

Tu es vraiment chanceux! Quelle journée iréelle! Tes petits-enfants vont adorer cette histoire.

luigi a dit...

merci!
mais, est-ce que c'est parce que les lecteurs actuels vont la trouver poche? ;-D