2 févr. 2008

HK - On s'installe.

Le temps passe! Déjà deux semaines que je suis ici, et l'adaptation se déroule très bien… je sais compter de 1 à 10 en cantonnais, je sais demander l’addition, dire « merci » et « bonjour »… à ce rythme-là, je vise la mairie de Hong Kong pour la fin de l’année.
Beaucoup de travail mais tout s’est admirablement bien déroulé. L’équipe a pris un beat vraiment le fun, plus rapide et efficace qu’avant, et tout le monde semble super motivé… ça ne pourrait pas aller mieux de ce côté-là.
J’ai vécu aussi l’aventure d’une recherche active d’appartement. Pas trop évident dans une ville qu’on connait à peine, mais Andrew Chow, mon dévoué « agent de relocalisation » s’est bien chargé de me faire visiter quelques endroits intéressants, à des tarifs tous aussi variés. Mais comme le temps pressait, j’ai finalement opté pour un charmant (et minuscule ) studio au cœur du quartier de North Point. À deux pas du métro, l’entrée du building donne directement sur un marché à ciel ouvert fréquenté uniquement par les locaux, ou les stands de volaille, de poissons et de légumes côtoient ceux de thé, de sandales, de fleurs et de brassières. Super coloré!... et odorant!... pour une ville qui se nomme Hong Kong (littéralement : « port parfumé »), on ne pourrait trouver plus ironique.

mon super appartement!!


Pas été trop chanceux côté température depuis mon arrivée, je pense que le soleil s’est pointé une seule fois en deux semaines, le temps est continuellement gris et les journées sont relativement fraiches (spécialement les nuits, à 6 degrés, ou l’absence de systèmes de chauffage se fait cruellement sentir). Mais bon, on se plaindra pas, le nord de la Chine semble avoir un peu plus de problèmes, avec tempêtes de neige et verglas. Tout ça est assez inhabituel pour les chinois, même à ce temps-ci de l’année, et en sortant du placard leur manteau d’hiver et leurs gros gilets de laine, le métro a régulièrement des effluves de boules à mites et d’armoires de pin.


Pour éviter le trafic du matin, on s’est tous mis d’accord pour commencer la journée vers 10h, et la terminer autour de 19h-20h… ce qui me laisse du temps le matin pour marcher un peu dans le quartier et prendre un café en préparant la journée. Je me surprends à courir les « coffee shops », comme des mini havres de paix, les seuls endroits ou il semble possible de s’asseoir, en silence, écouter de la musique ou lire un livre. Les Starbucks se trouvent à tous les coins de rue, mais compétitionnent avec le Pacific Coffee Company (que je préfère) qui offre l’accès internet gratuit dans un décor qui me rappelle un peu les « Second Cup » de Montréal.
En nous permettant ainsi de se retirer, de faire le point, de reprendre son souffle, les coffee shops sont un peu devenus les nouveaux lieux de culte, les églises du 21e siècle, (avec un corps du Christ au goût de moka) .
Par ailleurs, je lis en ce moment un excellent livre, « Gweilo », écrit par un expatrié britannique qui a passé sa jeunesse à Hong Kong dans les années 50. Plein d’anecdotes et de descriptions sur cette ville qui s’est totalement métamorphosée depuis 50 ans. Je me disais que lire un auteur local aurait plus de saveur et serait culturellement plus approprié, que de lire la biographie de Jacques Demers, mettons.


"Gweilo" ( le nom que l'on donnait aux colonisateurs, et qui signifie "foreign devil" ou "white ghost"...)

Les soirées sont dédiées à essayer le plus de plats exotiques possible. On devine que c’est pas ça qui manque. La variété est hallucinante, et ça n’a souvent rien à voir avec l’idée qu’on se fait de la cuisine chinoise. (D’ailleurs à ce propos, il n’y a rien qui ressemble à de la fondue chinoise ici, pas plus qu’à du pâté chinois).
J’ai remarqué cette étrange fascination pour les animaux écrapoutis, comme les canards et les geckos, … quelle belle façon de recycler les victimes de bord d’autoroutes.

Terry Lam, avec qui je travaille chez Merecl, est l’instigateur du « Ad-Wed-nture »… une sorte d’aventure culinaire hebdomaire à laquelle sont conviés les expatriés de Merecl, c'est-à-dire, Marloes (de Hollande), Richard (Rép. tchèque) et moi-même (Plateau Mont-Royal)… le concept est de nous faire découvrir des plats inusités, dans des endroits habituellement inconnus des touristes. Notre première escapade eut lieu dans le quartier de Sham Shui Po, derrière les portes presque barricadées d’un petit restaurant, en apparence sans éclat, mais fondé par l’ex-cuisinier de la famille royale des Philippines. Alors là, on s’est tapé tout un festin. Terry savait quoi choisir et ne pouvait passer à côté de la spécialité de la maison : du porc au bacon, pané! (une genre de petite entrée santé)… mais crime! C’était vraiment bon! On a ensuite mixé les plats de crevettes, de canard et de saumon… inutile de dire qu’on roulait vers la sortie, comme 4 grosses boules chinoises.


Terry a évidemment encore plusieurs découvertes à nous faire partager, et il a été question tout spécialement de goûter prochainement à une bonne soupe de serpents. Qui semble d’ailleurs être une spécialité dans le quartier puisqu’on a croisé bon nombre de boutiques ou les gens pouvaient choisir eux-mêmes le serpent vivant de leur choix, comme on choisit notre filet mignon chez IGA. Terry croyait même nous faire saliver en nous vantant la soupe à 5 serpents, (qui devrait sans aucun doute être meilleure que l’ennuyante soupe à 4 couleuvres pareilles)... à suivre!

4 commentaires:

Annie-Catherine a dit...

Bien, il semble vraiment nice ton petit chez toi!
Contente de lire tes histoires de nouveau. Tjrs aussi drôle!
Tu sais, si je vais en Chine, je crois que je vais leur dire que je suis végétarienne :) J'ai pas l'estomac aussi aventureux.

la p tite francaise a dit...

ca y est enfin les nouvelles aventures de Louis guy....contente de voir que tout se passe bien...nos repas ont l air bien triste a cot� des votre...h�h�...il va falloir leur faire decouvrir la poutine et on va voir si ils tiennent le coup ;)
En tout cas profites en bien....et continue de nous faire voyager un petit peu......

David Fugère-Lamarre a dit...

Salut Louis-Guy,

Wow, ç'a l'air vraiment l'fun comme expérience d'habiter et de travailler à Hong Kong. Quand j'ai visité la ville brièvement cet été, j'ai été impressionné et ça m'a donné le goût d'y retourner.
Je suis content d'avoir vu ton annonce sur facebook pour trouver ton blog. Je vais continuer à te lire, je trouve tes aventures bien intéressantes.

J'ai pris quelques photos de HK, si jamais tu veux voir: http://picasaweb.google.com/david.lamarre/Hongkong

À une prochaine,

--David

Thierry a dit...

Hey mon Luigi!

Ben en tout cas, ton appartement a l'air nettement plus grand que celui de David, hehehe... Et ton cantonnais est deja bien meilleur que le francais de plusieurs de nos collegues! Lache pas!

Tes photos sont cools, j'aime bien le gecko ecrapouti dans la fenetre, miam!